19 Octobre

Un 1er salon funéraire au Centre-Bourg en juin 2017

Un 1er salon funéraire au Centre-Bourg en juin 2017
Le Blanc-Four a son salon funéraire installé chez les pompes funèbres Martin. Mais au Centre-Bourg, il n’y en a pas. Ce sera chose faite en juin 2017 avec un salon funéraire créé au 22, rue du 8 mai 45, au sein du site historique roncquois du groupe Lemahieu. C’est à une adaptation de ses activités que va d’ailleurs s’atteler le groupe : la marbrerie créée en 1937 par Louis Lemahieu et reprise en 1974 par son fils Pierre, le papa de l’actuelle gérante, a fabriqué jusqu’à 400 monuments funéraires par an mais voit sa production d’aujourd’hui s’orienter vers la pierre de bâtiment et les sous-bassements de monuments funéraires. « 70% des monuments funéraires proviennent aujourd’hui de la Chine et de l’Inde, seulement 30% de la France, principalement du Sud et de la Bretagne », souligne Caroline Lemahieu, l’actuelle gérante du groupe.
La marbrerie historique devenue obsolète et située au 45 de la rue du 8 mai 45 (à l’époque rue du gaz) va être transférée dès le 15 novembre dans l’atelier situé en face, mieux dimensionné pour accueillir les activités de la marbrerie d’aujourd’hui. Quant au vaste hall d’accueil du public, il sera scindé en deux pour créer un salon funéraire répondant aux demandes des familles de plus en plus enclines à choisir la crémation plutôt que l’inhumation. Dès lors, ce salon funéraire devient indispensable pour le recueillement quand on sait que six à huit funérailles sur 15 font aujourd’hui appel à la crémation.
Les pompes funèbres Lemahieu ne datent que de 2007 et se portent très bien, s'étant développées en une décennie au travers de cinq agences, à Roncq, Lille (deux bureaux), Halluin et Wasquehal. A Roncq, l’adaptation des locaux à la demande des familles est devenue une nécessité. « Actuellement, les contrats obsèques noués au Centre-Bourg intègrent des salons funéraires extérieurs, à Halluin ou au Blanc-Four », témoigne Caroline Lemahieu, « un salon devient indispensable pour le centre de Roncq ». L’ancien atelier vêtuste cèdera la place à la construction d’une habitation. Et le 1er salon funéraire du Centre-Bourg s’ouvrira en juin 2017.
DERNIERS ARTICLES